Deux « Facilitatrices d’apprentissages »

Anaïs

 référente des 3/6 ans, elle se présente à vous :

Après mon baccalauréat, j’ai étudié la psychologie et l’histoire et obtenu une licence bi-disciplinaire. Puis j’ai eu envie d’aller voir ailleurs et de perfectionner mon anglais, je suis donc partie à Londres pendant 6 mois en tant que fille au pair dans une famille avec 3 enfants en bas âge. De retour en France, je suis rentrée à l’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres) et me suis formée pour devenir professeur des écoles. Lors de mes stages, je me suis rendue compte que ce n’était pas cette posture / pédagogie que je souhaitais avoir auprès des enfants. J’ai arrêté l’IUFM pour entrer en formation d’Éducatrice Jeunes Enfants à Nantes. Durant cette formation de travail social, je suis partie au Maroc durant trois mois au sein d’une école (dite maternelle chez nous). Je souhaitais continuer à découvrir différentes façons d’aborder l’enfance selon les cultures.

Après mon diplôme, j’ai été recrutée sur un poste d’Animatrice Parentalité à l’ancienne Communauté Cantonale de Celles sur Belle. J’étais responsable d’un Lieu d’Accueil Enfants Parents (type Maison Verte de Dolto) et d’une action passerelle qui m’a permis de travailler pendant 4 ans avec les enseignants de petites sections des écoles maternelles du territoire.

Comme vous pouvez le constater, le lien avec l’enseignement et la petite enfance ne m’a pas quitté tout au long de mon parcours. Aujourd’hui après plusieurs formations, enrichie des voyages, lectures, rencontres que j’ai pu avoir, cette école allie ce qui me correspond en terme de pédagogies, posture de l’adulte, place de l’enfant, bien-être et bienveillance. Je mettrais tout en oeuvre pour accompagner les enfants, les parents (surtout ne les oublions pas) dans cette belle aventure !

Comme vous avez pu le comprendre dans ce petit monologue, je suis quelqu’un de volontaire et déterminé, la remise en question, l’ouverture aux autres font partie de moi. J’ai également d’autres passions notamment le sport, plus particulièrement le handball (joueuse, encadrement d’équipes jeunes et participation active à la vie de l’association) mais aussi le jardinage, la lecture, les animaux, le « faire soi-même »… J’aime découvrir de nouvelles choses et me documenter, je pense sincèrement qu’il nous faut toute une vie pour apprendre !

Deux citations me guident depuis plusieurs années : « Les parents donnent deux choses à leurs enfants : des racines et des ailes »; « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse » Nelson Mandela.

Aujourd’hui, je suis convaincue qu’il ne s’agit pas d’agir sur l’enfant mais sur son environnement, que si nous faisons confiance aux enfants, à leur curiosité naturelle, si nous les accompagnons dans leurs découvertes et que nous leur mettons à disposition un environnement riche et adapté, ils nous surprendrons !

Je vous dis donc à très bientôt dans cette belle aventure qu’est l’école Graines d’Extra Petits Terrestres !!!

 Amandine

     référente des 7/12 ans, elle se présente à vous :

A moi de me présenter à vous, futures familles et futurs enfants extra petits terrestres:

Il y a quelques mois j’étais en poste d’animatrice « polyvalente » au Loup Garou. J’y assurais les animations de différents pôles tels que : la ferme d’animation, l’environnement mais aussi le théâtre ou le patrimoine. Après quelques années consacrées à ma vie de famille, cette place de facilitatrice d’apprentissage me permet d’échanger et de partager des valeurs éducatives avec les enfants et les familles. Je tiens néanmoins à vous raconter mon parcours, celui qui m’a mené jusqu’à vous.

Depuis mon enfance, je suis plongée dans un monde essentiellement rural et surtout très proche des gens et de la nature. Je me suis alors naturellement orientée vers un BAC STAE (Science et Technologie de l’Agronomie et de l’Environnement option aménagement) qui m’a permis de découvrir le monde agricole, mais aussi des notions d’aménagements d’espaces naturels. Ayant un intérêt très fort pour la protection de notre planète terre, la suite logique pour moi après le BAC a été d’intégrer un BTSA GPN option GEN (Gestion et Protection de la Nature, option Gestion des Espaces Naturels). Ce BTS m’a permis d’acquérir des connaissances plus approfondies sur les différents milieux qui nous entouraient (milieu littoral, zone humide, milieu forestier…etc.), m’a enrichie de savoirs sur la flore sauvage ; et surtout, ces deux années d’études ont fait ressortir en moi la passion de la faune, sauvage ou non. Outre cela, durant ce temps j’ai réalisé que la Terre et tout ce qui la constitue est d’une fragilité extrême et incontestable. Je suis intimement convaincue aujourd’hui que si nous voulons préserver ce petit bijou qui nous permet à nous, petits humains, de vivre, il faut évidemment respecter la faune, la flore et

leur milieu naturel. Lors de mes expériences, j’ai pu rapidement me rendre compte que la plupart des enfants ne connaissaient pas l’origine de ce qu’il y avait dans leur assiette. J’ai donc cherché à me diriger vers une profession qui pouvait à la fois concilier, une vie sans trop d’empreintes écologiques et partager un savoir-faire et un savoir-être. C’est alors que je me suis dirigée vers l’animation, vers le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport LTP « animer à partir du vivant de la ferme ». Cette année-là et celles qui ont suivi, ont renforcé mes envies de partage et de transmission. Lors de mon apprentissage, nous avons abordé plusieurs pédagogies : Freinet, Montessori ou encore Steiner, toutes sont basées sur la pédagogie active. C’est véritablement une des choses qui a raisonné en moi, a fait écho durant cette formation : l’existence de ces différentes méthodes pédagogiques, de la directive à l’active. J’ai eu la chance, très rapidement, d’être directrice d’une ferme pédagogique accueillant des enfants toute l’année puis directrice d’un centre de loisirs. J’ai alors pu observer mon aptitude intuitive à communiquer avec les enfants et j’ai rapidement instauré des outils de communication (quoi de neuf ; boite à idées… ). J’ai appris à rebondir au gré de ce qui se présentait à moi (météo, événement,…) et du groupe que j’avais en face moi ainsi que face à la singularité de chaque enfant. Cela a aiguisé ma spontanéité et enrichi ma créativité. Aujourd’hui, au Loup Garou, je perfectionne ma pédagogie, je partage mes idées, je crée des animations, j’échange avec l’équipe et je me sens à ma place.

Un proverbe chinois résonne en moi : « Dis-moi et j’oublie. Montre-moi et je me souviens. Implique moi et je comprends. »

Aujourd’hui, j’ai envie de suivre des enfants sur du long terme pour pouvoir mettre en place des projets éducatifs. J’ai une soif énorme de grandir avec eux, de continuer à apprendre auprès d’eux, pour cueillir ensemble le fruit de nos efforts.

Pour répondre à nos attentes, je me suis positionnée sur les 5 modules de la formation Montessori chez Papachapito au mois de juillet/aout et continue de travailler les contenus pédagogiques et les outils pour une rentrée « EXTRAordinaire ».

 

 

RÉPARTITION DES HEURES

ANNUALISATION

HEURES

PÉRIODE

52 semaines annuelles

35h annualisées

1820h

Année scolaire

5 semaines de congés payés

35h/sem

175h

Août + 1 sem noël

47 semaines de travail payés (moins les congés payés)

35h annualisées

1645h

Semaine classique + vacances scolaires

3 semaines de préparations à 33h (à ventiler sur l’année quand besoin)

33H/sem

99H

Selon les besoins OU

– 1 semaine vacances de février

– 1 semaine vacances de la Toussaint

– 1 semaine vacances de printemps

8 semaines de GRAINES DE LOISIRS et de préparation de classe / organisation de projets à 30h

30H/sem

210H

– 1 semaine vacances de février

– 1 semaine vacances de la Toussaint

– 1 semaine vacances de printemps

– 1 semaine vacances de noël

– 4 semaines au mois de juillet

36 semaines d’enseignement (incluant des temps de garderies)

37,15/sem

1337,5

Semaine de l’année classique hors vacances

L’association devra 1 heure 30 à chaque salarié

1H30